Savez-vous qu’il est fortement déconseillé de prendre la décision d’emmener son chat en voyage au dernier moment ? En effet, en fonction de votre destination, des démarches administratives peuvent être nécessaires pour que votre chat puisse voyager en toute légalité. Ces démarches doivent être réalisées plus ou moins longtemps avant le départ et concernent notamment l’identification de votre animal et ses vaccinations.

Si vous n’avez pas anticipé ces procédures et/ou qu’elles ne sont pas correctement réalisées, vous courez le risque que votre chat ne puisse entrer sur le territoire concerné et vous pouvez par ailleurs mettre sa santé en danger.

Notre vétérinaire fait le point dans cet article sur les vaccins obligatoires pour voyager en toute tranquillité avec votre chat et les démarches essentielles associées.

Attention, en fonction de votre destination d’arrivée, les démarches à réaliser ne sont pas les mêmes.

Quels vaccins obligatoires en cas de voyage avec votre chat ?



Le seul vaccin toujours obligatoire si vous voyagez avec votre chat est le vaccin contre la rage.

D’autres vaccinations contre d’autres maladies existent chez le chat et sont bien évidemment fortement recommandées que vous voyagiez ou non avec votre animal : coryza, typhus et parfois leucose. Ces maladies existent dans le monde entier, il est donc important que votre chat soit correctement vacciné contre ces maladies, parfois mortelles, pour le protéger. Quelques pays, hors de l’Union Européenne, peuvent rendre ces vaccinations obligatoires. Il est donc primordial de bien vous renseigner en amont auprès des ambassades concernées ou des services vétérinaires (DDCSPP).

Rappels concernant la vaccination antirabique chez le chat



Modalité de vaccination contre la rage



Pour pouvoir être vacciné contre la rage, un chat doit :

  • Être âgé de plus de 3 mois (12 semaines)
  • Être identifié par puce électronique (depuis Juillet 2011). Les tatouages sont encore réalisés ponctuellement chez les chatons et tolérés pour l’identification en France. Pour sortir du territoire, le tatouage n’est valable que s’il date d’avant juillet 2011 et est parfaitement lisible. Si ce n’est pas le cas, il faudra de nouveau identifier l’animal avec une puce électronique (double identification).
  • Avoir un passeport européen. C’est l’unique document qui permet de certifier que la vaccination antirabique est à jour et valable.

La vaccination antirabique n’est valable aux yeux de la loi que 21 jours après l’injection du vaccin. Un chaton qui a été vacciné contre la rage ne peut donc pas voyager et sortir du territoire avant l’âge de 15 semaines (12 semaines âge minimum pour vacciner + 3 semaines pour que la vaccination soit considérée efficace). Suivant le vaccin utilisé, la durée de protection vaccinale varie entre 1 et 3 ans.

Pour en savoir plus sur le vaccin rage chez le chat, consultez notre article ICI.

Preuve d’efficacité de la vaccination : le titrage antirabique



Réaliser un titrage antirabique, c’est effectuer une prise de sang afin de mesurer le taux d’anticorps dirigés contre la rage présents dans l’organisme de l’animal. Ce test permet de vérifier que l’animal vacciné possède suffisamment d’anticorps et donc, que la protection immunitaire est optimale contre cette maladie.

Un titrage antirabique peut être nécessaire pour se rendre dans certains pays. Il est surtout obligatoire pour revenir au sein d’un pays de l’Union Européenne, après avoir voyagé avec son chat dans un pays où la rage est présente de manière endémique.

Le titrage doit être réalisé minimum 30 jours après la dernière injection vaccinale et au moins 3 mois avant le départ (parfois plus tôt encore en fonction de la destination). Il est donc primordial de bien anticiper cette étape afin de respecter ces contraintes en termes de timing (surtout si en plus, le résultat du titrage est mauvais).

Un titrage antirabique ne peut être réalisé que par un laboratoire agréé par l’Union Européenne. Si le taux d’anticorps mesuré est > 0,5 UI/ml, alors la vaccination contre la rage est considérée comme efficace, le titrage est validé et le chat peut voyager dans la zone à risques et revenir dans l’UE. Si le taux d’anticorps mesuré est inférieur à ce seuil, le chat devra recevoir une nouvelle injection de vaccin antirabique et un second titrage devra être réalisé 30 jours plus tard.

Un résultat de titrage antirabique positif (protection idéale) est valide pendant toute la vie de votre chat, si et seulement si, les rappels de vaccination antirabique sont réalisés dans les temps (au jour près !).

Voyager avec son chat au sein du territoire Français



La vaccination contre la rage n’est pas obligatoire chez le chat, ni aucune autre d’ailleurs, si vous souhaitez voyager en France métropolitaine, et ce, quel que soit le moyen de transport choisi. Il en va de même pour voyager de France métropolitaine jusqu’en Corse, en Guadeloupe, en Martinique ou à la Réunion.

Cependant, certaines compagnies aériennes et maritimes peuvent exiger que votre animal de compagnie soit vacciné contre la rage pour embarquer. Il est donc là aussi capital de se renseigner à l’avance pour prendre les dispositions nécessaires.

Attention, si vous prenez l’avion et qu’une escale est prévue dans un autre pays (UE ou pas), il faudra alors obligatoirement que votre chat soit vacciné contre la rage et vous devrez vous conformer à toutes les obligations liées à ce pays. Soyez bien vigilant lorsque vous prenez votre billet d’avion.

En cas de voyage avec son chat dans les autres territoires français d’outre-mer, les dispositions légales à respecter sont plus ou moins importantes :

  • Guyane, Mayotte et St-Pierre-et-Miquelon : vaccination contre la rage obligatoire.
  • Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna, St-Martin et Polynésie française : vaccination antirabique également obligatoire mais associée à d’autres obligations en fonction des territoires : permis d’importation, certificat sanitaire de bonne santé, traitement contre les parasites externes (puces et tiques) et/ou les parasites internes (vers digestifs), quarantaine à l’arrivée, réalisation d’un titrage antirabique …

Il est bon de savoir que la grande majorité des compagnies aériennes et maritimes demande la réalisation d’un certificat de bonne santé pour votre chat, dans la semaine qui précède le voyage.

Voyager avec son chat au sein de l’Union Européenne



Une réglementation commune a été mise en place au sein de l’Union Européenne afin de faciliter les démarches lors des passages aux frontières. Qu’importe le pays où vous voulez vous rendre au sein de l’UE, il faut que votre chat soit :

  • Bien vacciné contre la rage : injection vaccinale de plus de 21 jours et valide (date de rappel non dépassée)
  • Par conséquent être âgé de plus de 15 semaines ;
  • Être identifié par puce électronique (le tatouage est encore toléré s’il a été réalisé avant juillet 2011 et demeure parfaitement lisible) ;
  • Posséder un Passeport Européen dans lequel la vaccination antirabique a été notée et validée (numéro de lot, date du vaccin, date du rappel …).

L’ensemble de ces démarches est aussi valable pour se rendre en Islande, au Royaume-Uni, en Suisse, en Norvège, au Vatican, à Monaco, au Liechtenstein, en Andorre et à Saint-Marin.

Ces démarches seront vérifiées par les autorités sanitaires à l’arrivée dans le pays. Si votre chat n’est pas en règle, il court le risque d’être mis en quarantaine (à vos frais) ou bien d’être renvoyé dans son pays de provenance.

Pour rappel, la grande majorité des compagnies aériennes et maritime demande la présentation d’un certificat de bonne santé pour votre animal, réalisé lors d’une consultation chez le vétérinaire dans les jours qui précèdent le voyage. Renseignez-vous auprès de votre organisme de transport.

Voyager avec son chat en dehors de l’Union Européenne



Si vous souhaitez quitter l’Union Européenne avec votre chat, il faudra respecter la réglementation du pays concerné. Pour obtenir les informations nécessaires, vous pouvez vous renseigner, dans un premier temps, auprès de l’ambassade du pays ou bien auprès des services vétérinaires français (DDCSPP).

Pour voyager dans un pays hors UE, il faudra toujours veiller, au minimum, à ce que votre chat :

  • Soit âgé de plus de 15 semaines ;
  • Soit correctement identifié par puce électronique ;
  • Détienne un Passeport Européen ;
  • Que la vaccination contre la rage soit bien à jour et certifiée dans son passeport ;
  • Réalisation d’un titrage antirabique dans les délais demandés avec obtention d’un taux supérieur à 0,5 UI/ml ;
  • Obtention d’un certificat international de bonne santé réalisé dans les jours précédant le départ (durée variable en fonction des pays). Ce type de certificat doit vous êtes fourni par le vétérinaire (ou service vétérinaire) et doit parfois être co-signé par un vétérinaire des services vétérinaires (il faut alors pouvoir prendre rendez-vous avant votre départ).

Certains pays peuvent demander la mise en quarantaine de votre chat avant le départ ou à l’arrivée, des formulaires à remplir, le traitement de votre animal contre certains parasites réalisés par le vétérinaire …

Les autorités sanitaires vérifieront au départ et à l’arrivée dans le pays que toutes les démarches ont bien été réalisées et sont conformes aux attentes. Si votre chat n’est pas en règle, il court le risque :

  • D’être placé en quarantaine, jusqu’à ce qu’il satisfasse aux exigences sanitaires du pays d’arrivée.
  • D’être renvoyé dans votre pays d’origine.
  • Dans les cas extrêmes, l’euthanasie peut être demandée si les autres options ne sont pas applicables.

Tous les frais supplémentaires engendrés par une faute de votre part seront à votre charge.



N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre vétérinaire dès que votre projet de voyager avec votre chat est décidé. Celui-ci pourra vous accompagner dans vos démarches, vous énoncer les délais à respecter et vous donner une idée des coûts. Voilà pourquoi il est important de bien préparer son voyage avec son animal de compagnie.